Guide pratique assurance habitation

Pour mieux comprendre et mieux choisir

Location d'appartement entre particuliers : les pièges à éviter

| 19 novembre 2015

Vous êtes locataire

Attention à la formulation des offres


Certaines petites annonces vous font miroiter de somptueuses demeures là vous ne trouverez en réalité qu’un minuscule logement. Dans la liste des formules consacrées, un «bon état général» sous-entend la nécessité de pratiquer des travaux. Un quartier calme peut tout aussi vite se révéler un quartier dépourvu  de transports en commun. 

Ne jamais envoyer de mandats cash


C’est une très vieille arnaque : de faux propriétaires passent une annonce intéressante et demande au candidat de leur envoyer un dossier avec justificatifs doublé d’un mandat pour réserver le logement.

Une vérification minutieuse s’impose

Une fois sur place, effectuez une vérification minutieuse : isolation, qualité du chauffage, humidité, traces de moisissures donnent une bonne idée de l’état du logement. Depuis 2007, le propriétaire est tenu de vous informer sur la consommation énergétique du logement et vous remettre un Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Il est aussi forcé de vous informer sur les modalités de réception des services de télévision. Enfin, depuis 2008, un diagnostic plomb pour tous les logements construits avant le 1er janvier 1949 est également exigé.

Avant de signer votre bail

Vérifiez bien que le montant et le contenu des charges soient bien détaillés.  

Attention aux documents demandés par votre bailleur

Afin de s’assurer de la stabilité de votre situation, un bailleur peut vous réclamer des documents qui ne sont en aucun cas encadrés dans la loi. Pour rappel, ce dernier est en droit de vous demander les documents suivants :

  • Photocopie de votre carte d’identité
  • Photocopie des trois derniers bulletins de salaire, ou le cas échéant, du dernier avis d’imposition
  • RIB ou RIP
  • Attestation de l’employeur, si applicable
  • Photocopie de la dernière quittance de loyer

Attention à ne rien payer avant la signature de l’acte

Les chèques de réservation sont tout à fait illégaux.
N’oubliez pas de souscrire une assurance : dans toute location d’appartement, le locataire a l’obligation de souscrire une assurance responsabilité pour le logement. L’attestation doit être remise au propriétaire et renouvelée chaque année.  

Vous êtes propriétaire

Prenez garde à bien rédiger le contrat de location


En cas de litiges, le contrat doit garantir qu’aucun malentendu n’est possible. Dans le cas de locations saisonnières, les dégradations sont fréquentes. Le contrat mentionnera à qui incombe la responsabilité des dégâts.

Protégez-vous contre les impayés


Vous pouvez très bien choisir de vous prémunir contre ce risque grâce aux assureurs. Vous pouvez ainsi souscrire une assurance contre les loyers impayés mais aussi les dégradations de logements dans le cadre de la location de votre appartement.  Deux types de garanties existent : la Garantie des Risques Locatifs (GRL) ainsi que la Garantie des Loyers Impayés (GLI) qui propose beaucoup d’options au propriétaire pour compléter ses garanties.

Attention aux locataires arnaqueurs

La location de vacances saisonnières regorge d’exemples d’escroqueries. Méfiez-vous dès lors que le candidat locataire ne s’intéresse qu’aux prix sans vous avoir demandé au préalable des photos. Soyez également prudents dès lors que votre contact veut réserver pour plus d’un mois ou si son message se révèle truffé d’incohérences.  Enfin, méfiez-vous de toute personne qui veut payer plus que le tarif de la location. Pensez aussi à vérifier le nom et l’adresse mail de votre contact sur le web : ce potentiel escroc n’en n’est peut-être pas à son coup d’essai.