Guide pratique assurance habitation

Pour mieux comprendre et mieux choisir

Assurance multirisque habitation : kesako ?

| 19 novembre 2015

Mais que couvre le contrat multirisque habitation?

Il couvre les dommages aux biens. C’est à dire les bâtiments appartenant à l’assuré tout autant que les meubles et accessoires qui y sont à l’intérieur.
Il couvre aussi la responsabilité civile « privée » : l’assureur prend alors la place du responsable des dommages pour  procéder à l’indemnisation de la victime.
Enfin, le contrat concerne aussi la responsabilité civile de l’assuré en tant que propriétaire ou locataire de l’habitation concernée. En clair, cette responsabilité correspond à l’obligation de réparer les dommages causés à autrui. 

Obligatoire ? Oui mais pas toujours

Assurance multirisque habitation obligatoire

Si vous êtes locataire, la loi vous y contraint. L’assurance multirisque contient d’ailleurs  une garantie des «risques locatifs». En clair, cela concerne l’ensemble des dommages causés au propriétaire. Dans ce cas de figure, l’assureur règlera au propriétaire le montant des dommages dont le locataire est en réalité le responsable.
Le copropriétaire qui occupe l’habitation et celui qui ne l’occupe pas doivent aussi souscrire cette assurance multirisque.

Assurance multirisque habitation non obligatoire

Si vous êtes propriétaire de l’appartement, que vous l’occupiez ou non, alors l’assurance habitation n’est pas obligatoire, sauf si le logement fait partie d’une copropriété.  Néanmoins il reste prudent de souscrire une assurance multirisque. En effet, si vous choisissez de louer votre appartement votre responsabilité pourra être engagée, notamment en cas de sinistre dû à un défaut d'entretien ou à un vice de construction.

Quels sont les dommages couverts ?

Mieux vaut vous reporter aux conditions générales de votre contrat multirisque habitation pour répondre à cette question. Mais dans la majorité des cas, une assurance multirisque couvre les dommages liés aux vols, dégâts des eaux, événements naturels (grêle, tempête, neige) mais aussi  au vandalisme, bris de glace, incendies ou encore explosions.  Les catastrophes naturelles et technologiques rentrent aussi dans la catégorie des risques couverts. 

Biens personnels et biens professionnels, tous couverts ?

 Tout dépend de votre contrat. En général, les biens professionnels ne sont pas couverts mais votre multirisque habitation peut être étendue de manière à inclure une option couvrant ces biens avec des limitations de capitaux. Mieux vaut vous renseigner au préalable auprès de votre assureur.

Garantie multirisques… oui mais pour combien de pièces ?

Attention aux pièces qui n’en sont pas…. En effet, la plupart des contrats d’assurance multirisques habitation ne tiennent pas compte de la cuisine, des toilettes ou encore de la salle de bain par exemple. En revanche, une pièce dont la superficie est supérieure à 30 mètres carré comptera pour… deux pièces généralement. Encore une fois, lisez bien les termes de votre garantie : le nombre de pièces à prendre en considération varie beaucoup selon les contrats proposés.
 

Lisez bien les termes de votre garantie ! Les modalités varient selon les contrats.