Guide pratique assurance habitation

Pour mieux comprendre et mieux choisir

Assurance loyers impayés : que couvre-t-elle ?

| 06 juillet 2016

Vous vous apprêtez à mettre en location votre logement. Vous craignez de tomber sur un locataire peu scrupuleux et décidez de contracter une assurance loyers impayés. Sachez d’abord que ces contrats peuvent être souscrits par l’intermédiaire d’un professionnel de l’immobilier qui a adhéré à un contrat groupe : cela peut être par exemple un administrateur de biens. Le cas échéant, vous pouvez aussi contracter cette assurance à titre individuel en tant que propriétaire et gestionnaire de votre bien immobilier.

Quels sont les risques garantis ?


La couverture des risques dans le cadre d’une assurance loyers impayés varie fortement en fonction des contrats et des compagnies d’assurances. La plupart des contrats couvrent, en plus du remboursement du loyer, des charges et des taxes dues par un locataire défaillant, les frais de procédures consécutifs au recouvrement des loyers et le remboursement des défaillances immobilières. Certaines compagnies d’assurances couvrent aussi la perte de revenus du bien non loué après le départ d’un locataire.
Mais attention : pour que la garantie joue, il faut absolument que votre locataire remplisse un certain nombre de critères de solvabilité : son loyer ne doit pas dépasser un tiers de ses revenus, dans le cas contraire, on lui demandera une caution. En revanche, les assureurs ne font aucune distinction entre les différents types des contrats de travail des preneurs (CDD,CDI etc…).

Comment faire pour l’indemnisation ?


Chaque contrat d’assurance loyers impayés est assorti d’un certain nombre de conditions d’indemnisations : plafonds, franchises, durée de la garantie, justificatifs à fournir etc… A vous donc de bien comparer les différents contrats qui vous seront proposés.

Bon à savoir : attention les contrats d’assurance loyers impayés proposés par les compagnies d’assurance ne concernent pas les locations saisonnières, les logements de fonction, les habitations à usage de résidence secondaire, les locaux commerciaux, artisanaux ou encore les immeubles insalubres.