Guide pratique assurance habitation

Pour mieux comprendre et mieux choisir

Assurance incendie : que couvre mon assurance habitation ?

| 21 juin 2016

Que couvre l'assurance incendie ?


L’assurance incendie couvre non seulement l’ensemble des dommages liés à un incendie mais aussi ceux consécutifs à une explosion. Cette couverture s’étend aussi aux dommages causés par la foudre, la fumée, les secours et les premiers sauvetages. En plus des garanties légales, les accidents d’ordre électrique et les dommages causés par un excès de chaleur sont généralement annexées à l’assurance incendie sans qu’il y ait nécessairement déclenchement d’un incendie. Attention : les dommages causés aux arbres et aux plantations ne sont pas couverts et exigent une extension de garantie pour les assurer.

Qui couvre-t-elle ?


L’assurance incendie couvre à la fois les responsabilités du locataire et du propriétaire. Si vous êtes locataire, vous devez obligatoirement être couvert par une assurance qui intègre la garantie contre les risques d’incendie et d’explosion. Si vous êtes propriétaire et occupez votre logement, l’assurance multirisques habitation (MRH) intègre la couverture de ce risque.

Quelles sont les mesures obligatoires de prévention en cas d’incendie ?


On en compte 3:
  • l’installation de détecteurs de fumée : il incombe au propriétaire d’installer ces détecteurs dans le logement qu’il occupe ou encore dans les biens qu’il met en location. A noter que si le détecteur n’est pas installé mais que le logement est bien assuré contre l’incendie, l’assureur couvrira les dommages liés à un éventuel incendie.
  • le ramonage : le règlement sanitaire départemental prévoit en général deux ramonages par an pour les conduits de fumée en fonctionnement, dont un en période de chauffe. En cas de défaut de ramonage, vous pourrez écoper d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.
  • Le débroussaillage : c’est au propriétaire des maisons d’habitation, de cabanon, de terrain aménagé ou non pour camping de réaliser ces travaux.

Quelles sont les démarches à effectuer auprès de votre assureur ?


Si vous êtes victime d’un incendie ou d’une explosion, il vous faut prévenir votre assureur au plus tard dans les cinq jours ouvrés. Vous devrez aussi apporter toutes les preuves des dommages. Ne jetez donc aucun des objets brûlés et conservez tous les justificatifs prouvant l’existence de la valeur des biens endommagés : factures, mais aussi bons de garantie ou encore photos.

Comment se passe l’expertise ?


Désigné par l’assureur, l’expert va recueillir l’ensemble des éléments d’appréciations techniques qui serviront à évaluer et à régler les dommages. Il va prendre contact avec vous et c’est à ce moment-là que vous lui confierez le dossier que vous avez préparé. L’expert va ensuite établir un rapport en fonction de ses observations et de votre dossier. Vous serez ensuite indemnisé directement par votre assureur, qui exercera, le cas échéant, un recours contre le tiers responsable.

Qui est responsable ?


On distingue plusieurs cas de figure :
  • Si l’incendie ou l’explosion sont consécutifs à un défaut d’entretien, le propriétaire sera tenu pour responsable du sinistre. Son assurance prendra en charge l’indemnisation.
  • Si l’incendie a démarré chez un voisin, l’assurance vous indemnisera et se retournera contre le tiers responsable.
  • Si l’incendie a démarré dans votre logement et que vous avez souscrit un contrat MRH, les dommages que vous avez subis seront pris en charge par votre assureur.
  • Si l’incendie a débuté dans votre habitation et que votre assurance est limitée aux risques locatifs, les dommages subis par votre propriétaire seront pris en charge par votre assurance.

 

Bon à savoir : Si le locataire responsable du sinistre n’a pas souscrit une assurance, il devra indemniser lui-même le propriétaire des dommages causés à l’immeuble.