Guide pratique assurance habitation

Pour mieux comprendre et mieux choisir

Assurance maison ou appartement : qu'est ce que ça change ?

| 06 juin 2016

Contracter une assurance maison n’est pas exactement la même chose qu’opter pour une assurance appartement. Dans les deux cas, il vous faudra opter pour une assurance habitation avec des garanties de base. Mais en fonction du type de logement choisi, il vous faudra ensuite prendre en considération un certain nombre de garanties : l’assurance des dépendances pour la maison et l’assurance de copropriété pour l’appartement.

Les garanties de base


Que vous habitiez en appartement ou en maison, les assurances habitation que vous serez amenés à contracter possèdent au moins deux garanties essentielles :
  • Les dommages aux biens. C’est à dire l’ensemble des bâtiments appartenant à l’assuré de même que les meubles et les accessoires qui y sont à l’intérieur.
  • La responsabilité civile privée de l’assuré et des membres de son foyer ainsi que la responsabilité civile en cas de dommages matériels et corporels vis-à-vis de tiers. Ces dommages peuvent être causés par votre faute, par imprudence ou négligence, ou bien encore par vos descendants ou ascendants vivant sous votre toit et par vos préposés (femme de ménage, baby-sitter etc…).

Les garanties de dépendances d’une maison


La définition d’une dépendance n’est pas fixée par le Code des assurances mais par chaque assureur. En général, la plupart considèrent qu’il s’agit d’un local situé à l’extérieur de l’habitation et sans communication directe avec elle. Un garage, une cave, un abri à vélos tout comme une cave à vin peuvent ainsi tout à fait entrer dans la catégorie des dépendances. Mais attention, ces dépendances peuvent ne pas être assurées contre les risques de sinistres. Il vous faut pour cela lire très attentivement le détail des garanties figurant dans votre contrat.

Le meilleur moyen de bénéficier d’une assurance maison standard incluant les dépendances consiste à opter pour une assurance multirisques habitation (MRH). La plupart de ces contrats inclut d’office une clause concernant les dépendances de votre maison en garantissant les risques essentiels.

Mais si votre contrat d’assurance habitation ne contient pas cette clause, vous pouvez toujours souscrire une extension de garantie spécifique par le biais d’un avenant à votre contrat d’assurance maison. Vos dépendances seront alors couvertes contre les risques d’incendie, d’explosion, de dégâts des eaux ou encore contre les catastrophes naturelles.

Bon à savoir : les jardins, les cours extérieures ou encore les piscines ne sont pas considérées comme des dépendances mais comme des installations extérieures soumises à un régime différent.

Appartement et assurance de copropriété : attention aux doublons


L’immeuble en copropriété doit nécessairement faire l’objet d’une assurance collective au moins en ce qui concerne sa responsabilité civile.
Cette assurance va couvrir les parties communes de l’immeuble. Elle joue alors le rôle de garantie en cas de sinistre provoqué par les bâtiments (chute d’une tuile par exemple) ou par une personne affectée au service de l’immeuble (gardien par exemple). En cas de sinistre, le syndic de la copropriété fait une déclaration à son assurance. En revanche, si le sinistre concerne une partie privative, c’est au copropriétaire à qui appartient cette partie de faire la démarche de déclaration à son propre assureur. Avant de souscrire à une assurance habitation individuelle, veillez à bien vérifier les clauses contenues dans l’assurance de copropriété. Cette précaution vous permettra ainsi de compléter les garanties souscrites au titre de l’assurance collective et d’éviter des doublons.