Guide pratique assurance auto

Pour mieux comprendre et mieux choisir
Tarif express Obtenez votre tarif en 1 min
J'obtiens un tarif auto

Assurance auto jeune conducteur : quelles sont les options ?

| 29 novembre 2016

Manque d’expérience, voiture moins bien entretenue, comportements à risques… Pour les trois premières années au volant, le prix d’une assurance auto jeune conducteur est toujours plus élevé, que les raisons en soient justifiées ou non. Quelles sont les options pour s’assurer au mieux pour un coût limité ?

1 - La conduite accompagnée ou supervisée

Assurance auto jeune conducteur

Vous avez appris à conduire en conduite accompagnée ou supervisée : cela peut vous rendre un grand service lorsque vous contracterez votre propre assurance auto jeune conducteur. Le taux des primes peut en effet être réduit jusqu’à 50 % par rapport à un apprentissage classique.

2 - Le choix d’une petite cylindrée

Les véhicules de faible puissance coûtent moins cher à assurer que les véhicules de grosse cylindrée. Préférez aussi un véhicule d’occasion, plus coté à l’argus.


3 - L’assurance comme conducteur secondaire

Si vous n’avez pas besoin de votre propre véhicule, rien ne sert de vous assurer vous-même. Vous pouvez figurer comme conducteur secondaire sur le véhicule familial pour prendre le volant en toute liberté, tout en réduisant les frais. Vous pourrez vous passer d’une surprime de 100% la première année, puis de 50 %, puis de 25 % applicables lorsque vous vous assurez en conducteur principal pour votre propre véhicule.

Soyez réactifs : certains contrats d’assurances n’acceptent les jeunes conducteurs en conducteurs secondaires que s’ils sont assurés dans l’année d’obtention du permis. Certes, l’assurance de la voiture familiale sera majorée en fonction de son coût. Si la voiture familiale est une grosse cylindrée assurée tous risques, être conducteur secondaire n’est pas forcément plus intéressant que d’être assuré soi-même. Mais quelque soit l’ordre de la majoration, l’assurance comme conducteur secondaire aura toutefois l’avantage de vous faire gagner en expérience sur la route, et de le faire valoir au bout de 3 ans après l’obtention de votre permis : vous ne serez plus un jeune conducteur aux yeux des assurances !


4 - L’assurance au tiers

Plutôt qu’une assurance tous risques, optez pour l’assurance au tiers : elle vous suffit peut-être, et sachez qu’elle est plus économique. Assurez-vous cependant qu’elle contient bien votre assurance personnelle. Vérifiez aussi le plafond d’indemnisation parfois trop limité, notamment en cas de sinistres graves. Assurance de base, vous pouvez aussi y ajouter quelques options, en fonction de l’utilisation que vous en faites. Pour éviter de payer trop cher les petits sinistres du quotidien, étendez la formule au tiers avec des options telles que le bris de glace. Pensez éventuellement aux garanties contre le vol et les incendies.


Pour les jeunes conducteurs

AllSecur propose des contrats d’assurance auto tous risques, tiers plus ou à la carte, avec des tarifs plus que compétitifs. Les conditions minimales d’expérience de conduite sont d’avoir son permis depuis au moins 2 ans, et d’avoir été assuré au moins 2 années consécutives.