Guide pratique assurance auto

Pour mieux comprendre et mieux choisir
Tarif express Obtenez votre tarif en 1 min
J'obtiens un tarif auto

Tout ce qu’il faut savoir sur le co-voiturage

| 21 octobre 2016

Ecologique, économique, solidaire… le co-voiturage a le vent en poupe. Pour éviter les mauvaises surprises, retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance du co-voiturage.

1 - Le co-voiturage, c’est quoi ?

Assurance co-voiturage

Vous avez un long trajet à parcourir, et vous redoutez de passer de longues heures seul face au volant… A coup sûr, vous trouverez quelqu’un pour faire la route – ou une partie de route- avec vous, via les sites d’annonces sur Internet, par exemple.

Plus écologique que de voyager seul, le co-voiturage est aussi plus économique, les frais sont partagés. C’est un service amical, et aucune rémunération ni bénéfice ne peut être reçu par le conducteur. Le co-voiturage permet surtout de profiter de la compagnie de quelqu’un, voire de se faire de nouveaux amis.

Vous êtes convaincu ? Avant de charger vos valises, pensez à faire un point sur votre assurance co-voiturage : si le co-voiturage ne demande aucune assurance spécifique, il convient toutefois de vérifier les conditions de votre couverture suivant votre usage.


2 - Vous conduisez votre véhicule

Vous êtes le conducteur de votre véhicule, et vous voyagez avec un passager : votre responsabilité est engagée en cas d’accident. Co-voiturage ou non, le propriétaire du véhicule doit avoir souscrit à une assurance responsabilité civile, obligatoire et prévue par son assurance auto : celle-ci couvre les dommages occasionnés en cas de sinistre, c’est une garantie pour le passager.


3 - Vous laissez le volant à la personne qui vous accompagne

L’intérêt de co-voiturer sur un long trajet est aussi de passer le volant pour se reposer une heure ou deux. Vérifiez que votre contrat d’assurance auto comporte une mention de prêt du volant. Certains contrats l’interdisent, notamment les assurances de véhicule de fonction. D’autres couvertures peuvent l’autoriser sous conditions, ou encore en appliquant une majoration de franchise en cas de sinistre.


4 - Vous voyagez en tant que passager

En tant que passager, vous êtes sous la responsabilité du conducteur ou/et du propriétaire du véhicule : vous êtes couvert par son assurance auto en cas d’accident responsable. Avant de partir, il est alors prudent de demander au conducteur une preuve de son assurance. Vous n’osez pas ? Jetez un coup d’œil à la vignette verte appliquée sur le pare-brise : elle doit être affichée et en cours de validité.


A savoir :

En cas de sinistre, la prise en charge par l’assurance du conducteur peut être refusée s’il s’avère que celui tire une rémunération ou un bénéfice du co-voiturage, sous quelques formes que ce soit. Pour le partage des frais, restez donc vigilants sur les sommes demandées, sur les modalités de remboursement, et, éventuellement, vérifiez les preuves comme les tickets de caisse de la station-service…

5 - Un peu de savoir vivre

Tout en étant prudent, sachez rester discret et bienveillant. Dès les premiers contacts, présentez-vous, et trouvez des points d’intérêts en commun. Soyez à l’heure au rendez-vous, et prévoyez quelques grignotages à partager, de la musique…