Astuces auto

Pour conducteurs malins

A quoi sert le contrôle technique ?

| 01 octobre 2015

Qu’est-ce que le contrôle technique ?

Le contrôle technique est une série de tests sur tous les véhicules particuliers (voitures ou camping-car) ou utilitaires effectués par un organisme agréé par l’Etat. L’objectif est de limiter le risque d’accident lié à la vétusté des véhicules.
Plus de 100 points seront vérifiés à l’occasion de ce contrôle, dont notamment :

  • la direction
  • le freinage
  • l’usure des pneus
  • l’état intérieur et extérieur du véhicule
  • l’éclairage
  • le niveau de pollution émis
  • l’état des feux,
  • etc…

Si la voiture est neuve, le contrôle technique doit être réalisé dans les 6 mois après la quatrième année de mise en circulation. Pour tous les autres véhicules (sauf pour les véhicules de collection), il faudra renouveler ce contrôle tous les deux ans.
Attention : il n’y a pas de convocation administrative pour vous rappeler de remplir cette obligation. Vous devez être attentif et prendre l’initiative du contrôle par vous-même.

Le contrôle technique est-il indispensable pour votre assureur ?

Techniquement, vous n’avez pas besoin d’un certificat de contrôle technique pour souscrire une assurance auto. Cependant, il vous sera nécessaire pour une demande de carte grise (si le véhicule a plus de 4 ans). Votre compagnie d’assurance vous demandera votre carte grise pour établir un contrat d’assurance auto, et par conséquent, le contrôle technique est indirectement obligatoire pour souscrire une assurance auto.

Automobiliste : ne négligez pas ces deux obligations

 Pour rouler sereinement et légalement, vous devez en tant qu’automobiliste respecter deux obligations :

1. Avoir souscrit une assurance auto : Assurance auto au tiers ou tous risques, via un assureur classique ou une assurance en ligne : peu importe mais vous devez être assuré.
2. Réaliser le contrôle technique de votre véhicule : Il s’agit là aussi d’une obligation légale depuis 1992 (articles R. 323-1 à R. 323-26 du Code de la Route).

Sachez qu’en roulant sans contrôle technique, vous risquez jusqu’à 135 euros d’amende et l’immobilisation de votre véhicule.