Astuces auto

Pour conducteurs malins

Permis de conduire : 10 astuces pour le payer moins cher

| 16 février 2016

1. Bien choisir son auto-école


Attention à ne pas vous laisser abuser par les promesses alléchantes affichées sur les vitrines des auto-écoles. Certaines vanteront des forfaits de 20 heures de conduite à prix cassés alors même que votre moniteur jugera au bout de ce laps de temps que vous n’êtes pas prêts à passer votre permis. Renseignez-vous au préalable sur la réputation de ces écoles et assurez-vous de la transparence du prix affiché du permis de conduire.

2. Bien lire son contrat


Avant de vous engager dans l’une ou l’autre des auto-écoles sélectionnées, pensez à bien lire votre contrat : un forfait bon marché peut cacher des frais annexes élevés comme par exemple la présentation aux examens ou encore l’inscription. Sachez aussi que les frais de transfert de dossier sont désormais interdits de façon à faciliter le changement d’auto-école.

3. Optez pour une auto-école en ligne


Certaines auto-écoles en ligne parviennent à afficher un prix de permis de conduire très bas grâce à une gestion réalisée intégralement sur internet : depuis les inscriptions et les séances de révision du code jusqu’à la réservation des heures de conduite. Au final, ces établissements en ligne parviennent à vous proposer des prix divisés par deux comparé aux auto-écoles traditionnelles. Parmi elles : PermiGo.com et LePermisLibre.fr.

4. Privilégiez la formation à la conduite accompagnée


Depuis le 1er novembre 2014, les jeunes conducteurs peuvent se former à la conduite accompagnée dès l’âge de 15 ans contre 16 ans auparavant, ce qui revient beaucoup moins cher qu’une formule conventionnelle. Cette formule permet en effet de se cantonner aux vingt heures obligatoires avec le moniteur avant de se lancer avec les accompagnateurs, ce qui a le mérite d’éviter l’inflation des heures de conduite. Si vous décidez de choisir cette formule, vous aurez aussi l’avantage de passer votre permis à 17 ans et demi.

5. Repasser son permis avec la conduite supervisée


Depuis 2010, les candidats, ayant échoué à l’examen pratique du permis de conduire après avoir suivi une formation classique de 20 heures de cours, peuvent opter pour la formule de conduite supervisée. Cette formule se déroule en présence d’un accompagnateur pendant au moins trois mois et la distance à parcourir est de 1 000 km au minimum. Le rendez-vous pédagogique a lieu après les 1 000 kilomètres parcourus. Cette option permet d’éviter de reprendre de coûteuses leçons de conduite supplémentaires.

6. Préparer le permis de conduire dans le cadre d’une formation


Les élèves de CAP ou de BEP des filières spécialisées des métiers de la route (BEP, CAP de conducteur routier) peuvent, dans le cadre de leur formation, préparer le permis B. Dès 16 ans, ils peuvent passer les épreuves du code et du permis de conduire B. Et, depuis 2010, ils peuvent, une fois ces deux épreuves réussies et après accord du chef d’établissement, conduire avec l’accompagnateur de leur choix jusqu’à l’obtention du titre de permis de conduire à 18 ans.

7. Passer le permis boîte automatique


Le permis B à embrayage automatique (BEA), appelé plus généralement permis sur boîte automatique, permet de conduire uniquement des véhicules équipés d’une boîte de vitesse automatique. Le passage de ce permis facilite le parcours de formation jusqu’à l’examen et réduit en général de moitié le nombre de leçons prises dans le cadre d’un permis classique. Au bout d’un an, ce permis peut être converti en permis « normal » après une épreuve de trente minutes ne portant que sur le maniement d’une boîte manuelle.

8. Le permis à 1 euro par jour


Ce permis, qui bénéficie chaque année à près de 80 000 jeunes, est un prêt mis en place par l’Etat en partenariat avec les établissements prêteurs et les écoles de conduite pour aider les jeunes de 16 à 25 ans à financer la préparation de leur permis de conduire.

9. Accéder à des aides de l’état


Les communes, départements ou régions proposent sous conditions des aides ou des bourses en contrepartie d’une activité d’intérêt collectif.

10. Coup de pouce pour les chômeurs


Pôle Emploi accorde, sous certaines conditions, une prise en charge totale ou partielle des frais d’apprentissage du permis de conduire, dans une limite maximale de 1200 euros. Vous devez pour cela avoir 18 ans et être inscrit depuis au moins six mois de manière continue sur la liste des demandeurs d’emploi. Des dérogations sont possibles en CDI, CDD ou en contrat d’intérim d’au moins 3 mois. Pour plus de renseignements, consultez le lien suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1719.