astuces auto

Pour conducteurs malins

Acheter un véhicule d'occasion à un particulier : comment éviter de se faire rouler ?

| 06 juin 2016

1 – Définir un budget


Les annonces pour des voitures d’occasion sont nombreuses, et la fourchette des tarifs est très large. Si l’on passe par un site d’annonces, se fixer un budget en fonction de ses besoins permet de cibler les offres les plus adaptées à ce que l’on recherche. Cela permet aussi de savoir à quoi s’en tenir, et d’avoir un élément de comparaison entre les offres.
 

2 – Vérifier les éléments de cotation


Avec un prix en tête, vous pourrez comparer les éléments de cotation :
  • La marque,
  • Le kilométrage,
  • Le modèle,
  • La version,
  • La motorisation et l’énergie dépensée,
  • L’état général et l’entretien,
  • Les options et l’équipement,
  • L’âge.

Les informations ne sont pas toutes exposées dans l’annonce : après avoir fait une première sélection, approfondissez vos recherches directement auprès du vendeur. Par téléphone et avant de vous déplacer, pensez à lui poser un maximum de questions.
Lors de votre rencontre, vérifiez les informations sur papier : kilométrages sur les factures du garagiste, validité des contrôles techniques, rapports sur les défauts non-soumis à contre-visite...  Cela peut vous éviter quelques frais supplémentaires, souvent à prévoir dans l’achat d’une voiture d’occasion.
 

3 – Examiner la voiture

Commencez par vérifier son aspect général, l’état de la carrosserie, des pneus et des jantes, d’éventuelles traces de réparation, vérifiez les étiquettes, le kilométrage indiqué, en prenant tout votre temps. Le tout doit se faire à la lumière du jour, en extérieur, pour bien voir tous les défauts éventuels.
 

4 – Essayer la voiture


Pour savoir si une voiture vous convient, montez à bord. N’achetez jamais sans avoir roulé. Vérifiez que la voiture tient droit la route, lorsque vous lâchez le volant – à tenter avec prudence, et sur une voie complétement libre ! – Testez les freins, multipliez les manœuvres. Surtout, restez tout ouïe : portez votre attention sur les bruits du moteur, des roues, des freins, du volant...
 

5 – Engagez la conversation


Laissez aussi parler votre intuition, et n’hésitez pas à engager la conversation. Le dialogue commence dès les premières prises de contact, lors desquelles vous pourrez déjà appréhender l’état d’esprit de votre vendeur : précis et rigoureux, évasif ou peu bavard sur la voiture...
En face à face, pensez à des questions qui peuvent faire toute la différence : « faisiez-vous de longs trajets ? », « pourquoi vendez-vous votre voiture ? ». Demandez aussi si la voiture a été accidentée. Reposer les mêmes questions que lors d’un premier contact par téléphone permet aussi de vérifier la cohérence des réponses.
Sans tomber dans une inquisition agressive, sachez encourager la sincérité et la confiance pour que chacun soit gagnant.